Mission Mouila 2018 (Gabon) septembre 2018

Ce qui devait être une simple mission de re-topographie des grottes de Mouila a été une expédition aux résultats extraordinaires !
En effet, nous avons découvert la grotte sépulcrale d’Iroungou (Gabon), dans laquelle se trouvent une trentaine de squelettes anciens, ainsi que leurs bijoux et objets précieux portés lors de leurs funérailles.

Grotte de Ndongou, Gabon {JPEG}

Septembre 2018, Olivier Testa, spéléologue, et Richard Oslisly, archéologue, se rendent à Mouila (Gabon), accompagnés des étudiants Maël Ntsinga et Julie Ikouanga. Dès les premières topographies, et malgré que les grottes sont connues de longues dates, de nouvelles galeries sont trouvées.

Ensuite, en prospectant en forêt sur les falaises karstiques, de nouvelles grottes gigantesques se sont ouvertes à nous, inexplorées.

Pour la première fois au Gabon, des résurgences karstiques ont été plongées avec des bouteilles (malheureusement pour moi, les sédiments ont empêché toute progression).
Parmiles autres découvertes : des chauves-souris par dizaines de milliers, des ossements d’animaux tombés dans les gouffres, et même un squelette humain, probablement d’un chasseur, lui aussi vraisemblablement tombés dans le gouffre il y a plusieurs centaines d’années. J’ai trouvé aussi des dessins au charbon de bois, sur les parois des grottes, indéchiffrables.

Enfin, la découverte de la grotte sépulcrale d’Iroungou, une grotte sépulture avec bijoux, armes, objets, etc le communiqué