Ayiti Toma 2009

Du 10 septembre au 15 octobre 2009 s’est déroulée l’expédition de reconnaissance spéléologique Ayiti Toma 2009.

Plus de 50 grottes ont été repérées et explorées dans 13 localités des départements du Centre, de la Grand’Anse et du Sud.

Cette expédition de reconnaissance avait trois objectifs :
- chercher des grottes ornées par les indiens Taïno, comme il en existe en République Dominicaine ;
- repérer les zones karstiques à potentiel pour de futures expéditions ;
- inventorier des grottes sacrées utilisées pour des rites vodou.

L’expédition s’est déroulée en trois temps :
1- Département du Centre
Nous avons passé quelques jours autour de Saut d’Eau, petite ville connue à l’échelle nationale et internationale pour son pèlerinage annuel de purification à la cascade. Nous avons exploré quelques petites grottes sacrées : les Haïtiens vodouisants participent à des cérémonies vodou dans les cavités de la région, car les rites effectués en ces lieux sont plus efficaces.

2- Département du Sud et de la Grand’Anse
Nous avons fait un périple de trois semaines dans le département de la Grand’Anse principalement. Les phénomènes karstiques dans cette région sont omniprésents.
La plupart des grottes horizontales que nous avons explorées sont de petite taille tandis que celles verticales sont systématiquement bouchées par les sédiments.
Mis à part un fragment de poterie, aucune trace Taïno n’a pu être observée, le pillage des cavités semblant systématique.

Une grotte magnifique a été découverte, présentant un concrétionnement important et immaculé : la Grotte des Trois Cheminées.
La grotte Lucière à Tozia est la plus profonde explorée (-80m), et continue, sans être large. Les plus longs développements sont de l’ordre de 100m.

Zones traversées : Camp Perrin, Duchity, Tozia, Pestel, Corail, Jérémie, Bonbon, Abricots.

3-Département du Sud
Pour la dernière semaine de l’expédition, je me suis joint à une équipe américaine qui venait poursuivre l’exploration de la Grotte Marie-Jeanne, à Port-à-Piment. A l’issue de nos explorations, la grotte développe plus de 4km, sur plusieurs niveaux. Cette grotte contient une faune troglophile importante et des vestiges archéologiques.

Nous remercions la Fondation Odette Roy Fombrun et la Fondation Lucienne Deschamps dont les financements ont rendu ce projet possible.